Installation de Fail2Ban 0.9 Sur Debian/Ubuntu

Le célèbre Fail2Ban que l’on ne présente plus est sortie en version 0.9. Cette version apporte notamment une base de données sqlite permettant de conserver les vilains bannis même après un restart du service. Elle intègre aussi de nouveaux filtre (prison), le support d’écriture des actions directement en python et bien d’autre. La liste complète est disponible sur cette page Github.

La version des dépôts de Debian est figée sur la v0.8.6 et 0.8.11 sur Ubuntu. Si vous avez déja une de ces versions installées via le gestionnaire de paquet, je vous propose dans un premier temps de tout nettoyer. Attention la ligne de commande suivante supprime également les fichiers de configurations. La syntaxe ayant légèrement changée, autan partir sur une base propre.

Pour la suite il est recommandé d’être root sur la machine.

On commence par récupérer l’archive de la version 0.9.

Décompression et installation

On vérifie que l’installation est ok

On récupère le script init pour lancer le serveur depuis la branche Debian du projet ici. On place le contenu dans un fichier.

On va le modifier, le « path » en ligne 27  car le daemon se trouve à présent sous /usr/local

On place ce dernier au démarrage de la machine.

Lancer le serveur

Tester le fonctionnement

Doit répondre

Voila le programme est installé. Le but du billet n’est pas d’exposer la configuration. Vous trouverez ce qu’il faut sur notre amis Google. Vous trouverez quelques prisons sur ce blog pour mumble et le client torrent deluge.

La base de données se trouve sous /var/lib/fail2ban/fail2ban.sqlite3. Pour tester vous pouvez vous faire bannir avec un poste client et ensuite constater l’insertion dans la base comme suit (il faut avoir installé sqlite3)

 

One thought on “Installation de Fail2Ban 0.9 Sur Debian/Ubuntu”

  1. HARDY dit :

    Bonjour
    merci pour les infos mais le lien est mort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *